Close
  • Principal
  • /
  • Jeux
  • /
  • How Let It Die est l'opéra rock de la violence de Suda51

How Let It Die est l'opéra rock de la violence de Suda51


Laisse le mourir

Suda51 est connu pour créer des jeux hors du mur, et cela sonne certainement vrai pour sa dernière offre, Laisse le mourir. C'est un bain de sang d'une aventure d'action, et il possède une bande-son rock ridiculement impressionnante pour démarrer.

Suda et son équipe de Grasshopper Manufacture sont responsables de bijoux classiques cultes comme Ombre des damnés , Tueur est mort et Tronçonneuse Lollipop . Chacun de ces jeux montre les goûts excentriques de leur créateur, ainsi qu'un sens unique du style.


Tout cela saigne dans Laisse le mourir , ainsi qu'un amour évident des airs battants.

Lors de l'E3 2016, Suda et ses compagnons de Sauterelle et GungHo Online Entertainment a lancé un shindig fou dans le centre-ville de L.A. Parallèlement à la musique live qui m'a laissé malentendant pour le reste de la soirée (sans se plaindre), cet événement a été une première occasion pour beaucoup d'entre nous Laisse le mourirpour un bon spin.


Avec un concert en cours à environ 15 mètres de ma station de démonstration et un gars déguisé en mascotte du jeu, Oncle Death, m'encourageant, il est prudent de dire que mon expérience avec le jeu n'était pas ce que vous pourriez appeler `` moyenne ''. Pourtant, même sans l'atmosphère insensée qui m'entoure, je me suis amusé à me frayer un chemin à travers l'un des niveaux du jeu et j'ai hâte de voir ce que le package complet a à offrir.

Comme le veut la tradition pour un jeu Suda51, Laisse le mourirne ressemble à rien de ce que j'ai jamais joué. Un jeu gratuit lancé exclusivement sur PlayStation 4, la meilleure façon que je puisse décrire est un rogue-like avec des seaux de sang.




Le jeu est divisé en donjons, chacun peuplé de coffres aléatoires, d'objets et d'ennemis. J'ai regardé la personne après moi jouer dans le même donjon et ils ont choisi un équipement légèrement différent dans leur session. J'ai eu une arbalète, par exemple, pendant qu'ils prenaient une mitrailleuse. J'ai eu un katana et ils ont eu une sorte de club avec plusieurs morceaux pointus. Il semblait que leurs ennemis avaient également un équipement différent, mais ne me citez pas à ce sujet.

Laisse le mourir

Le niveau auquel nous nous sommes attaqués était une sorte de cirque psycho, avec des guichets, des lumières vives, des panneaux colorés (et sanglants) et un T-rex crachant du feu. Vous savez, comme vous le voyez à chaque carnaval.


Vous pouvez équiper jusqu'à trois armes dans chaque main et permuter entre elles à la volée. Vous avez également un emplacement pour les objets consommables et jetables et, encore une fois, vous pouvez parcourir votre inventaire librement.

Vous entrez dans le monde comme un zombie presque nu. Votre travail consiste à arriver à la fin et à tuer le boss, en ramassant des objets dans les coffres ou en les pillant des ennemis tombés en cours de route. Il y a un système de combo simple en jeu et l'alternance entre les outils de destruction de votre main droite et de votre main gauche ajoute une belle petite rotation à la procédure. Vous voudrez déterminer le moment de chaque arme pour faire le plus de dégâts, ainsi que pour éviter de vous laisser trop ouvert aux attaques ennemies.

À la fin du niveau, je portais une casquette de baseball, une veste spiffy et un pantalon qui, je crois, était en fait blindé. Je comptais à l'époque sur un katana à deux mains, avec des grenades et un pistolet à long canon fournissant une certaine sauvegarde.

Le boss du niveau était un monstre massif et grotesque composé de plusieurs zombies. Il tirait des zombies supplémentaires de son dos et les balançait vers moi, ainsi que les jetait sur l'écran.


Lorsque vous mourez, vous avez la possibilité de réapparaître là où vous étiez et de recommencer. Je suppose que ce mécanisme jouera en quelque sorte dans l'aspect f2p du jeu, mais ces détails n'ont pas encore été révélés.

Alors que des geysers de sang coulaient de mes ennemis, on me dit qu'une bande-son insensée accompagne l'action tout aussi folle qui se déroule à l'écran. Encore une fois, il y avait un groupe live qui jouait juste à côté de moi, donc je vais devoir croire sur parole de Suda. Il a vanté avec enthousiasme une liste de plus de 100 groupes de rock japonais réunis pour le projet, alors attendez-vous à entendre des airs radieux pendant que vous êtes occupé à tuer.

Bien que vous n'ayez probablement pas un groupe et un squelette dansant pour vous tenir compagnie dans votre salon, vous pouvez au moins prendre Laisse le mourirpour un essai routier lors de son lancement pour le Réseau PlayStation Plus tard cette année.